Portail LISA, retrait des vigiles et agressions...

Début janvier 2014, les collègues des sites "sensibles" ont eu la désagréable surprise de constater la disparition des agents de sécurité. Alerté, Sud emploi a aussitôt écrit à notre direction régionale pour protester contre cette décision incompréhensible dans le contexte national "Vigipirate attentat". La réponse de la Direction tardant à arriver, le sujet a donc été abordé lors de la réunion des délégués du personnel du vendredi 30/01/2015.

Explication de la Direction : "Les problématiques d'incivilités et d'agressions étaient liées à l'exiguïté des zones d'accueil. A aujourd'hui, ces problématiques sont réglées par le déménagement ou le réaménagement des sites concernés, par la présence du Manac, par la sécurisation des accès et par la formation des collègues concernés grâce aux sessions "Epistème". D'ailleurs, en 2014, on compte seulement 2 agressions, et le nombre de signalements a diminué de 25%. La présence des agents de sécurité n'était qu'un palliatif dont la nécessité n'existe plus aujourd'hui. Le risque zéro n'existe pas. Ces sites sont désormais équipés d'une caméra de surveillance".

Il faut savoir qu'en 2014, le process de remontée des accidents du travail, incivilités et agressions a changé : c'est désormais à l'ELD qu'il incombe d'effectuer les remontées via l'outil informatique "LISA". Alors, baisse réelle des signalements ou déperdition d'informations liées à cette nouvelle procédure ?

Il faut aussi savoir qu'en janvier 2015, 2 agressions ont eu lieu, soit autant pour janvier que pour toute l'année 2014. La première a eu lieu dès le lendemain de la "disparition" des vigiles, la seconde, le 29/01/2015, veille de la réunion des DP.

Espérons que la Direction retrouve le sens commun et prenne en mains les responsabilités qui lui incombent quant à la sécurité de ses agents. Notre sécurité.